Billets de la catégorie : Rubrique libre / Mandat 2014-2020


Allo ? A l’eau !

La Pis-cine ! ? Cette « interrojection » était sur beaucoup de lèvres depuis maintenant … trop longtemps. Malgré les affirmations répétées par notre maire et relayées par les conseillers municipaux de tous bords, le doute s’immisçait dans les conversations viroflaysiennes. Qu’elles soient de salon, de marché, de trottoir, de café ou de coiffeur, les discussions revenaient sans cesse : […]


L’écoute et le dialogue : un chemin à retrouver

A nos proches, nos amis, nos voisins, à des inconnus, parfois, à nos relations, nous avons souhaité une bonne année et présenté des vœux de santé, de prospérité, de bonheur. Selon le degré de familiarité, nous les avons personnalisés afin de leur donner plus de poids, de crédibilité, de sincérité. En cette période, nous avons […]


Rions jaune ?

Ce mouvement des « gilets jaunes » nous a surpris, non en tant que colère qui couvait, mais par la façon dont il est apparu. Puisqu’il se veut apolitique et que « l’étincelle qui a fait déborder le vase », était l’augmentation du prix du carburant, ce fut le gilet jaune que doit posséder tout automobiliste, motard, voire même […]


Une évidence… qui n’est pas le fruit du hasard !

« C’est une évidence ! » Tel est la réponse donnée par un ancien Viroflaysien accueilli comme nouvel habitant, à la question : « pourquoi revenez-vous à Viroflay ? » Comme chaque année, au moment où les membres du Conseil Municipal reçoivent les personnes installées ici depuis moins d’un an, nous rencontrons d’anciens-nouveaux (ou de nouveaux-anciens).  Si certains n’ont fait qu’une brève […]


Une période propice pour le dialogue

Au cours des mois qui viennent, nous aurons beaucoup d’occasions de rencontrer des personnes extérieures à nos cercles amicaux ou professionnels. Dans Viroflay, bien sûr, notamment à l’occasion des Offlénies, mais aussi sur nos lieux de vacances, pour ceux d’entre-nous qui se déplaceront, et ils seront nombreux. Les estivants viroflaysiens, plus rares, seront paradoxalement plus […]