Billets de la catégorie : Rubrique libre / Mandat 2014-2020


A nos proches, nos amis, nos voisins, à des inconnus, parfois, à nos relations, nous avons souhaité une bonne année et présenté des vœux de santé, de prospérité, de bonheur. Selon le degré de familiarité, nous les avons personnalisés afin de leur donner plus de poids, de crédibilité, de sincérité. En cette période, nous avons tous manifesté par ces mots notre attachement à vivre en relation, ce qui est essentiel tant à la vie de nos communautés qu’à notre épanouissement personnel.

En ce début d’année, la France vit une aventure particulière en réfléchissant au devenir de sa démocratie. Chacun voit bien sûr midi à sa porte. Si les uns remettent tout en question, n’oublions pas que notre démocratie s’est construite avec le temps, parfois dans la joie mais aussi dans le sang et les larmes. Beaucoup sont morts pour elle. Cela n’en fait pas un édifice parfait, loin s’en faut, mais elle vaut la peine d’être soignée, préservée, dépoussiérée peut-être et débarrassée de certains défauts pour lui permettre de revenir à l’essentiel. Depuis plusieurs années, trop, sans doute, des « élites » se sont cru investies du devoir de décider ce qui était bon pour la France et les Français, sans se soucier de leurs souhaits ni, même, de leurs volontés. Au nom de la sécurité, d’une prospérité promise ou de l’environnement, ces élites n’ont pas hésité à nous imposer des lois que nous n’avions pas demandé, des règles décidées unilatéralement et, surtout, sans recueillir l’avis des personnes et des territoires directement impactés.

Nombreux sont ceux qui ont réagi ces derniers mois, certains d’entre eux beaucoup trop vivement et violemment. Ce faisant, notre démocratie s’en trouve fragilisée et les extrêmes, toujours en embuscade, essayent d’en bénéficier.

Notre président, et beaucoup de ceux qui l’entourent, ont trop vite oublié ce qu’est la concertation ainsi que la façon dont l’écoute et le dialogue peuvent patiner des idées brutes et permettre aux pièces de la cité de s’ajuster les unes aux autres pour constituer un édifice harmonieux. C’est ce chemin que notre pays doit retrouver, afin que les débats ne tournent pas à l’affrontement mais à l’enrichissement par un retour aux volontés fondamentales. Ce ne sera pas facile, mais la France le vaut bien !

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

unionpourviroflay.fr

et sur Facebook


Rions jaune ?

Ce mouvement des « gilets jaunes » nous a surpris, non en tant que colère qui couvait, mais par la façon dont il est apparu. Puisqu’il se veut apolitique et que « l’étincelle qui a fait déborder le vase », était l’augmentation du prix du carburant, ce fut le gilet jaune que doit posséder tout automobiliste, motard, voire même […]


Une évidence… qui n’est pas le fruit du hasard !

« C’est une évidence ! » Tel est la réponse donnée par un ancien Viroflaysien accueilli comme nouvel habitant, à la question : « pourquoi revenez-vous à Viroflay ? » Comme chaque année, au moment où les membres du Conseil Municipal reçoivent les personnes installées ici depuis moins d’un an, nous rencontrons d’anciens-nouveaux (ou de nouveaux-anciens).  Si certains n’ont fait qu’une brève […]


Une période propice pour le dialogue

Au cours des mois qui viennent, nous aurons beaucoup d’occasions de rencontrer des personnes extérieures à nos cercles amicaux ou professionnels. Dans Viroflay, bien sûr, notamment à l’occasion des Offlénies, mais aussi sur nos lieux de vacances, pour ceux d’entre-nous qui se déplaceront, et ils seront nombreux. Les estivants viroflaysiens, plus rares, seront paradoxalement plus […]


Vous avez dit « épisode neigeux » ?

    Durant cet interminable hiver gris, nous avons vécu des « épisodes neigeux ». Il ne faut pas dire « il a neigé, c’est normal, en hiver ». La terminologie officielle transforme un phénomène banal en discours dogmatique sur le dérèglement climatique. S’il est vain de contester un phénomène que nous pouvons facilement constater, il reste étonnant que […]