Appel à toujours plus de sobriété

Depuis plusieurs mois, nous sommes tous confrontés à une inflation, générée notamment par la guerre en Ukraine, la sécheresse, la spéculation, des pénuries liées aux confinements sanitaires, voire des arbitrages politiques malheureux…

Sur les dépenses énergétiques, si les ménages sont en partie protégés par le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement, les collectivités locales et les entreprises doivent faire face, elles, à des augmentations sans limites. Certaines villes ont ainsi vu récemment leur délégataire de service public fermer unilatéralement la piscine municipale faute de pouvoir acheter à un prix raisonnable l’énergie pour la chauffer. La construction récente du Centre Aquatique des Bertisettes, équipement très bien isolé et peu énergivore grâce à des technologies de pointe, nous a évité d’être confrontés à cette situation.

A Viroflay, la recherche d’économie d’énergie est inscrite depuis des années dans le cahier des charges de l’ensemble de nos programmes d’investissement, de renouvellement et d’entretien. C’est le cas des projets passés comme la rénovation de l’école Aulnette, des projets en cours comme la rénovation du gymnase des Prés-aux-Bois et les projets futurs comme La Forge et le centre Philippe de Dieuleveult. Depuis 2013, nous avons remplacé progressivement les ampoules au sodium par des LED et réduit la puissance de 22h à 6h sur l’ensemble de l’éclairage public de la Ville, d’où une consommation diminuée de près de 80 %.

Nous travaillons également sur l’économie d’eau en installant des citernes de récupération d’eau de pluie et en équipant les locaux municipaux de robinets automatiques.

Depuis 2013, la mise en œuvre du PLU qui, sur l’avenue du Général Leclerc, a permis de remplacer progressivement des logements vétustes par des logements modernes et parfaitement isolés, tant thermiquement que phoniquement, contribue également à faire de Viroflay une ville moins énergivore au bénéfice des nouveaux habitants et de la planète.

Chaque ville, mais aussi chaque citoyen doit, selon ses possibilités, contribuer à cet effort. La crise que nous traversons est une opportunité pour que chacun fasse dans son quotidien la chasse aux dépenses d’énergie inutiles.

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

Gérer une ville nécessite d’avoir une vision de long terme

Le budget d’une ville peut être comparé à celui d’une famille : lorsque les recettes sont supérieures aux dépenses quotidiennes, l’excédent peut être utilisé pour investir et donc réduire, autant que possible, le recours à l’endettement.  Sans excédent budgétaire, aucune ville ne peut construire ou rénover ses équipements publics pour les adapter aux besoins et exigences d’aujourd’hui et de demain, notamment en matière d’économie d’énergie. Une commune qui n’investirait pas verrait se dégrader la qualité de ses bâtiments, infrastructures et équipements. La vie quotidienne en pâtirait compromettant l’attractivité de la ville et le bien-être de ses habitants.

Lors du dernier conseil municipal, un groupe d’élus d’opposition a critiqué le montant de l’excédent qui résulte de la réalisation des comptes de l’année écoulée comparée au budget prévisionnel. Notre groupe majoritaire l’a expliqué et, pour faire court, cela découle de plusieurs principes de bonne gestion et de bon sens, aisément compréhensibles.

  • Notre gestion nous pousse à examiner toutes les économies possibles : ce n’est pas parce que le budget voté autorise tout un ensemble de dépenses qu’il ne faut pas chercher à les optimiser, voire les réduire, tout en garantissant un service de qualité aux habitants.
  • Nous recherchons systématiquement des subventions auprès de l’Etat ou de partenaires institutionnels mais, par prudence et comme elles ne sont pas toujours acquises d’avance, elles peuvent ne pas être inscrites au budget prévisionnel. Une subvention demandée pour la crèche des Réservoirs en 2021 vient notamment de nous être refusée.
  • Certaines recettes sont très aléatoires et dépendent de facteurs externes, comme les cessions immobilières, et les prévisions budgétaires se doivent d’être là aussi prudentes. S’il y a de bonnes surprises, tant mieux !
  • Cela fait douze ans que nous n’avons pas augmenté le taux des impôts locaux et nous espérons pouvoir poursuivre dans cette voie, malgré le contexte inflationniste actuel et les prochaines mesures gouvernementales qui devraient augmenter les salaires des fonctionnaires.

Vous l’aurez compris : un excédent budgétaire est une excellente nouvelle car il permet de financer les investissements indispensables tout en évitant l’appel à l’emprunt. Envisager de nouvelles dépenses récurrentes (par définition impossible à supprimer à terme), comme le suggérait ce groupe d’opposition lors du conseil municipal, réduirait d’autant notre capacité à financer la mise en œuvre du projet pour lequel nous avons obtenu la confiance des Viroflaysiens en 2020.

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

Faites vivre la démocratie, venez voter !

Depuis plusieurs semaines, la situation internationale a bouleversé notre quotidien : l’actualité n’est plus focalisée sur la pandémie, mais sur l’invasion de l’Ukraine. Cette guerre frappe les esprits par son réalisme et sa proximité : les médias et les réseaux sociaux transmettent des images terribles de scènes de guerre et le désarroi des populations civiles.

Personne n’avait imaginé que les ambitions de conquête des dirigeants russes puissent se traduire en un conflit plus que réel et atteindre les populations civiles. Ce qui nous paraissait impossible s’est produit : la guerre est revenue sur notre continent.

Un élan de solidarité des européens s’est organisé, chacun contribuant à hauteur de ses capacités : accueil et intégration de familles ukrainiennes, collecte et livraison de biens etc. Dans les Yvelines et à Viroflay la générosité s’exprime par de très nombreux dons ce qui témoigne de notre engagement et de notre soutien au peuple ukrainien.

Dans quelques jours, nous serons appelés à choisir un candidat à la présidence de la République française. L’enjeu est de taille, comme à chaque élection présidentielle, mais celle-ci est marquée par ce contexte de guerre qui occulte, en partie, le débat politique. Cette campagne aura été courte et certains déplorent le manque de profondeur des débats. Il appartient donc à chaque électeur de se renseigner, de lire les programmes et les professions de foi, et surtout se déplacer au bureau de vote pour aller apporter sa voix au candidat qui représente au mieux ses idées.

Au sein de notre équipe, les opinions sont diverses concernant la politique nationale et nous soutenons des candidats différents. Nous assumons cette disparité que nous estimons enrichissante car notre projet et nos actions pour la Ville sont fédératrices et nous mettons toute notre énergie pour mettre en œuvre les engagements que nous avons pris devant tous les Viroflaysiens.

A l’heure où la liberté d’expression et la démocratie sont des enjeux particulièrement sensibles, nous vous invitons à tous vous mobiliser pour choisir la candidate, ou le candidat, qui saura le mieux incarner la France de demain. Chacun d’entre nous a le droit de vote, faites vivre la démocratie, venez voter !

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

Le Maire est-il Superman ?

Mieux que cela ! Car si « de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités », l’élu local doit régulièrement assumer toutes les charges aux yeux de ses concitoyens sans toujours en avoir les moyens.

Il n’est pas question ici de se défausser : les élus sont garants du bon fonctionnement des services publics à l’échelle de la collectivité et la majorité en place à Viroflay entend assumer ce rôle même sans toujours avoir a priori les attributions de compétences, ni toutes les marges de manœuvre souhaitées. Malgré cela, certains Viroflaysiens ne comprennent pas que leur bon sens ne suffit pas et ils peuvent parfois interpréter cette subtilité sur les compétences communales comme un manque d’action du Maire.

Le secteur de la santé vient naturellement à l’esprit alors même qu’il s’agit d’une compétence de l’Etat. Mais le rôle des élus est d’être attentif aux besoins des habitants et d’agir, dans la mesure de leurs moyens. Ainsi, en 2019, la Ville a contribué à l’acquisition de locaux afin de garantir la poursuite des activités d’un cabinet médical en centre-ville, et un projet de création d’un cabinet médical est en cours dans le quartier Verdun. La ville agit autant que possible pour la santé des Viroflaysiens, mais elle ne pourra se substituer ni à l’Etat, ni aux initiatives privées, qu’elle soutient et encourage.

Autre sujet : L’entretien et le nettoyage des espaces publics qui est bien du ressort de la ville… mais la propreté est notre responsabilité à tous. Il peut se produire un retard ou des difficultés lors du nettoyage d’une rue mais il arrive aussi que des personnes sans gêne déposent n’importe où et n’importe quand des déchets qui nécessiteront des interventions supplémentaires, de surcroit couteuses pour la collectivité.

Enfin il faut savoir que la Ville joue au maximum son rôle de conviction et d’accompagnement même quand elle dispose de marges de manœuvre limitées, comme par exemple l’implantation de tel ou tel commerce qui relève, de prime abord, de la liberté d’entreprendre.

Nous aurions pu citer bien d’autres domaines, comme celui du logement, où les règles, les normes, les contraintes sont très largement supra-communales.

Superman ? Certainement pas ! Nous essayons simplement d’être des acteurs à l’écoute des habitants et porteurs d’évolutions positives pour votre ville.

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

 

Le respect de la parole donnée est la base de l’engagement politique

Le respect des promesses faites aux électeurs durant la campagne électorale est une des composantes essentielles du contrat démocratique qui lie élus et électeurs. S’il ne peut pas toujours être effectif en temps, en globalité, voire en qualité, la réalisation des engagements formant le programme électoral doit rester l’objectif premier d’un « mandat représentatif » de notre système démocratique. La légitimité et la pérennité de la démocratie en dépendent.

Durant les campagnes électorales – et notamment en ce moment de début de campagne en vue de l’élection présidentielle -, il n’est pas rare de voir certains candidats avancer des propositions intenables, quitte à être dans la surenchère, pour se démarquer.

Cela n’a jamais été notre vision d’un mandat électif, encore moins municipal. Le programme que nous vous avons présenté en mars 2020 est à la fois ambitieux et pragmatique. Il prévoit des investissements de long terme tout en garantissant une gestion du quotidien de qualité. Il prépare les années futures, dans le respect de l’environnement et des finances publiques. Il prend en compte l’ensemble des Viroflaysiennes et Viroflaysiens, jeunes et moins jeunes, en famille ou non.

À la hauteur de la confiance que vous nous avez témoignée, nous tenons nos engagements : lancement de la construction de la crèche des Réservoirs, organisation d’un baby sit’dating, consultation sur les rythmes scolaires, création d’un foyer de vie accueillant de jeunes femmes en situation de handicap, accroissement de l’offre culturelle, modification du PLU afin de modérer les ardeurs de promoteurs, création d’une commission jeunesse, etc… Nous vous proposons même de suivre l’état d’avancement de notre programme sur notre site unionpourviroflay.fr

Cependant, un programme annoncé n’est jamais définitivement figé. De nouvelles contraintes (situation sanitaire, évolutions normatives, contraintes financières…) et de nouveaux enjeux peuvent nous conduire à adapter certains projets, voire en élaborer de nouveaux. Mais nous voulons surtout les construire en tenant compte de vos attentes et de l’intérêt général dont chaque élu doit être le garant. N’hésitez pas à nous en faire part lors des différents échanges que nous organisons tout au long de l’année (permanence des élus, Facebook Live, réunions publiques, sondage en ligne, etc) !

Nous tenons et nous tiendrons nos promesses, c’est l’engagement de toute l’équipe de l’Union Pour Viroflay

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

Les jeunes au cœur de nos projets et de nos actions

Du plus jeune âge jusqu’à leur majorité, et même au-delà, les jeunes sont au cœur des projets et des actions de la majorité municipale.

Quelques exemples :

  • Le cocon des familles, animé par une équipe active et attentive, est dédié au bien-être des parents et de leurs très jeunes enfants avec, notamment, un accompagnement vers les différents modes de garde. Parmi ces modes de garde, les crèches municipales ont fait l’objet de rénovations et, prochainement, une nouvelle crèche sera construite en remplacement de celle du Plateau.
  • Toutes nos écoles ont bénéficié, ou vont prochainement bénéficier, de travaux de rénovation, d’isolation thermique et de mise en accessibilité.
  • Retour à la semaine de 4 jours d’école suite à une large concertation avec les parents et maintien, pendant le temps périscolaire, des ateliers pédagogiques et ludiques le soir et le mercredi matin, plébiscités par les familles.
  • Le nouveau Centre Aquatique des Bertisettes, ouvert depuis cet été, accueille à nouveau tous les amateurs de natation ainsi que les élèves des classes primaires dans le cadre de la natation scolaire.

Mais, au-delà de ces réalisations nous conduisons plusieurs projets :

  • La création d’une commission des jeunes qui rassemblera 12 jeunes, filles et garçons, afin qu’ils donnent leur avis et proposent des projets pour la ville.
  • Arc’Ados qui pourra bientôt accueillir les adolescents dans les locaux rénovés du centre de loisirs Philippe de Dieuleveult. Arc’Ados sera alors en mesure de proposer une palette élargie d’activités pour nos jeunes.
  • La rénovation du gymnase des Prés-aux-Bois avec, en sus des équipements qui seront modernisés, la création d’un mur d’escalade.

Cette liste, non limitative, est la preuve par nos réalisations de notre volonté d’agir en faveur des jeunes de Viroflay. Un proverbe ancien affirme « Il faut tout un village pour éduquer un enfant ». Si l’éducation est essentiellement du ressort des parents, ceux-ci ont besoin de pouvoir s’appuyer sur plusieurs partenaires, dont la ville où ils résident. La ville qui se doit de proposer des équipements et un encadrement de qualité pour contribuer, à son niveau, à l’éducation des enfants et à leur accompagnement vers l’autonomie. Telle est notre mission et notre ambition au service des jeunes viroflaysiens.

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

 

 

 

 

 

Soyons acteurs de la vie démocratique

Depuis plus d’un an, la pandémie du Covid a de grandes répercussions dans notre vie quotidienne, nous obligeant à moins voir nos proches, à moins nous déplacer, que cela soit dans le cadre personnel ou professionnel. Cette discipline, par le suivi civique des recommandations gouvernementales, était certainement nécessaire et nous espérons tous pouvoir progressivement tourner la page. Cependant le retour à une vie quasi normale et les week-ends de juin ne doivent pas nous faire oublier nos devoirs de citoyen. Notamment celui de désigner nos représentants lors des prochaines élections départementales et régionales des 20 et 27 juin prochains.

Bien que se déroulant dans un contexte sanitaire encore incertain, ces élections sont essentielles. Alors que le Département a notamment pour compétence l’ensemble de l’action sociale et sanitaire, les collèges, les pompiers, les routes ou l’insertion, la Région est prioritairement en charge du développement économique, des déplacements et des lycées. Ces deux échelons sont fondamentaux au regard de notre vie quotidienne et ils contribuent au soutien social et au rebond économique plus que nécessaires après cette grave crise sanitaire.

En ce sens, une forte participation des électeurs restera toujours la meilleure solution pour asseoir la légitimité et l’action de nos élus. A ce titre, il est désormais possible de détenir deux procurations par électeur. En cas d’absence, n’hésitez donc pas à remplir le formulaire dédié et à le faire valider en vous rendant au commissariat ou à la gendarmerie de votre choix.

La participation et l’investissement de chaque citoyen prend corps dans l’acte du vote lui-même, mais également dans la tenue des bureaux de vote en tant qu’assesseur, ou en tant que scrutateur lors du dépouillement des votes. Sans volontaires prêts à donner de leur temps, les élections ne pourraient pas se tenir dans de bonnes conditions. Chacun peut donc proposer son aide auprès de la mairie ou de représentants des candidats, que vous soyez sympathisant politique militant pour un candidat ou citoyen simplement convaincu du bien fondé de notre démocratie.

Il n’y a pas de petites participations à la vie démocratique : chaque action et chaque voix comptent ! Alors soyons tous acteurs de la vie civique de notre ville et de notre pays à tous les niveaux.

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

Conjuguer le respect de nos engagements avec une réactivité aux circonstances

La pandémie se prolonge et génère des inquiétudes et des fragilités source de tensions multiples dans notre pays. Des citoyens réclament un desserrement des contraintes et plus de liberté quand d’autres, à l’inverse, demandent davantage de règles à l’Etat assorties de mesures des contrôles plus strictes et plus sévères. De leur côté, nos responsables nationaux essayent d’ajuster leurs décisions en tenant compte de paramètres complexes et évolutifs avec parfois des avis d’experts plutôt contradictoires.

Dans ce contexte incertain, mouvant et parfois anxiogène, nous tenons le cap de nos engagements pour lesquels vous nous avez élus. Il y a un an, lors de la campagne pour les élections municipales, vous avez pu contribuer activement à l’élaboration de notre programme et vous vous y êtes reconnus. Devant vous, nous avons aussi pris l’engagement de vous tenir informés en permanence de l’évolution de notre programme. C’est ainsi que vous pouvez le retrouver sur le site internet de notre groupe majoritaire « unionpourviroflay.fr ». N’hésitez pas à aller y jeter un coup d’œil !

Un mandat municipal, comme tout engagement d’une équipe dans la durée, est amené à faire-face à des aléas, des contre-temps, voire des tempêtes. Il doit pouvoir s’ajuster si besoin. L’essentiel est de garder le cap tout en répondant, dans la mesure du possible, aux attentes et besoins nouveaux générés par la situation du moment. Ainsi, afin d’anticiper les besoins d’aide sociale ou financière induits par les conséquences de la pandémie, nous avons choisi d’augmenter le budget, et donc les actions sociales conduites par le CCAS. Nous ne devons oublier personne au bord du chemin.

Parallèlement nous poursuivons inlassablement les projets de modernisation de la ville et la rénovation, voire la construction, d’équipements publics, à l’image du centre aquatique dont la mise en service est prévue en aout prochain. La transition énergétique de nos bâtiments publics fait également partie intégrante de notre programme.

Conjuguer le respect de nos engagements avec une réactivité aux circonstances : telle est l’ambition portée par notre équipe au service des Viroflaysiens. Vous pouvez compter sur nous !

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

 

Faire confiance aux élus locaux

La crise sanitaire a mis en exergue les effets négatifs du centralisme à la française sur lequel les collectivités territoriales alertent nos gouvernements depuis des années. Gestion des masques, des centres de tests, et maintenant de la vaccination ; à chacune de ces étapes les élus locaux n’ont pas été sollicités, ou alors au dernier moment pour pallier des difficultés de mise en œuvre. Et pourtant les élus locaux connaissent très bien le terrain et ils peuvent réagir rapidement… à condition de leur faire confiance. Récemment un tirage au sort a désigné 35 français, qui n’ont rien demandé, et qui doivent faire remonter les peurs, les résistances et les questions éthiques concernant la vaccination afin qu’elle soit une réussite. Ceci alors même qu’il existe déjà de nombreuses instances et comités chargés de conseiller le gouvernement ! C’est le type même d’une fausse bonne idée que certains ont qualifié de « démocratie de la courte-paille ».

La plupart des pays occidentaux reposent sur une démocratie représentative. Celle-ci se complète par une démocratie participative, via des consultations citoyennes qui peuvent prendre plusieurs formes. Mais dès lors qu’un tirage au sort vient désigner une instance supplémentaire qui émet des avis on peut s’interroger, d’une part sur sa légitimité et, surtout, sur ses incidences sur la vie démocratique. Faut-il rappeler qu’il existe des parlementaires, dûment élus par leurs concitoyens et qui les représentent au plan national en ayant également pour mission de contrôler l’action du gouvernement. Si le tirage au sort commence à devenir une référence pour traiter les problèmes il ne faudrait pas s’étonner que cela contribue à ce que les électeurs désertent les bureaux de vote ou se réfugient dans un rôle de procureur au motif d’une confusion vis-à-vis des instances de décision. La démocratie repose sur un postulat : la souveraineté émane du peuple qui confie la gestion de la cité – étymologie du mot « politique » – à des représentants qu’il élit.

Les élus locaux ont la confiance de leurs électeurs, ils méritent tout autant la confiance d’un Etat aujourd’hui trop centralisé.

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay

Continuer à participer au bien vivre ensemble à Viroflay

Les temps que nous traversons sont agités. Le plan « Vigipirate alerte attentat » a été activé sur tout le territoire y compris bien évidemment à Viroflay et l’actualité nationale inquiète. Plus que jamais nous avons besoin de nous retrouver et d’affirmer ce qui nous rassemble dans un contexte sanitaire pourtant difficile, obligeant à retrouver le confinement que nous pensions derrière nous.

Notre capacité à nous retrouver dans ce qui nous unit est donc essentiel : notre histoire, notre culture, nos valeurs et bien sûr notre devise républicaine. Si la laïcité ne fait pas partie de ce triptyque, avec lui elle incarne la volonté politique de l’émancipation de l’individu, libre de ses choix et pleinement citoyen au sein de la cité. L’hommage à Samuel Paty devant la mairie le 21 octobre dernier, et plus récemment la commémoration du 11 novembre sont autant de moments forts où élus et citoyens peuvent se retrouver autour de ces valeurs, avec la pondération imposée par le confinement et les règles sanitaires.

La crise sanitaire que nous traversons est un défi à la fois individuel et collectif qui doit nous permettre de réaffirmer nos valeurs par l’écoute, la bienveillance et l’entraide. De façon plus pragmatique chacun peut continuer à participer au bien vivre ensemble à Viroflay : prendre par exemple des nouvelles des personnes fragiles que nous connaissons, proposer son aide à son voisin si celui-ci ne peut faire ses courses seul ou s’il n’est pas véhiculé pour déposer des encombrants en déchèterie, favoriser les restaurants et les commerces locaux lorsque ceux-ci peuvent continuer de proposer leurs services, etc. En cette période où les difficultés sociales et économiques touchent plusieurs commerçants, entreprises et habitants de Viroflay, chacun peut et doit agir.  En ce sens la ville poursuit ses missions d’information et d’accompagnement : le site internet de la commune et un groupe Facebook recensent par exemple les commerces ouverts. Les services publics, et notamment le pôle senior, adaptent leurs horaires et leur accompagnement et restent joignables et actifs, les élus du groupe majoritaire poursuivent leurs permanences et restent plus que jamais à l’écoute des Viroflaysiens. Dans les temps difficiles que nous traversons, souhaitons que chacun de nous puisse, selon sa disponibilité et ses talents, continuer à participer au bien vivre ensemble à Viroflay.

Les 26 élus de l’Union Pour Viroflay